infecter

infecter

infecter [ ɛ̃fɛkte ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1416; de infect
1Vieilli Imprégner d'émanations dangereuses, malsaines. empester, empoisonner, souiller. Usine de produits chimiques qui infecte l'atmosphère, le voisinage. polluer.
Méd. Transmettre, communiquer l'infection à. Rare Il est contagieux et pourrait infecter les autres. contaminer. Cour. Infecter une plaie. Plaie infectée purulente. envenimé. Pronom. « ton pansement est affreusement sale, tu vas t'infecter » (Sartre).
2 Vx Empester par une odeur infecte. empuantir.
3Vx ou littér. contaminer, corrompre, gâter, souiller. « Un vil amour du gain, infectant les esprits » (Boileau). REM. Ne pas confondre avec infester.
⊗ CONTR. Assainir, désinfecter, purifier.

infecter verbe transitif (de infect) Imprégner un lieu d'émanations puantes, malsaines : Usine qui infecte toute une région. Contaminer quelque chose par des germes infectieux : Infecter une plaie.infecter (difficultés) verbe transitif (de infect) Sens Ne pas confondre ces deux verbes de prononciation proche. 1. Infecter v.t. et v.pr. = contaminer par des germes infectieux. La blessure s'est infectée. 2. Infester v.t. = abonder, pulluler en un lieu, en parlant d'animaux nuisibles. Les moustiques infestent les marais.infecter (homonymes) verbe transitif (de infect)infecter (synonymes) verbe transitif (de infect) Imprégner un lieu d'émanations puantes, malsaines
Synonymes :
Contaminer quelque chose par des germes infectieux
Synonymes :
- gâter
Contraires :
- désinfecter
- stériliser

infecter
v. tr.
d1./d Contaminer de germes infectieux. Infecter une plaie.
|| v. Pron. Sa blessure s'est infectée.
d2./d Fig., litt. Contaminer, corrompre. Infecter l'opinion de mensonges.

⇒INFECTER, verbe trans.
A. — Imprégner d'émanations puantes, de germes malsains. Infecter un puits, un sol, une source. Des laiterons dont les tiges, pleines d'un jus de lait de chaux infectent les doigts qui les touchent (HUYSMANS, Oblat, t. 1, 1903, p. 103) :
1. ... les habitants dont il était l'idole, par un retour de sentiment tel qu'on en trouve dans l'excès des douleurs, se fâchèrent contre lui, entourèrent sa maison de cadavres pour l'infecter et jetèrent même des corps par-dessus les murs, pour le faire périr plus sûrement.
CAMUS, Peste, 1947, p. 1403.
MÉD. Communiquer des germes pathogènes ou des microbes susceptibles de produire une infection générale ou locale. Infecter une blessure, une plaie, sa famille, ses proches. Ainsi enkystée, la larve attend des semaines et des mois l'occasion propice pour infecter l'organisme (MACAIGNE, Précis hyg., 1911, p. 323).
Emploi pronom. Ces cancers s'ulcèrent et s'infectent très souvent (QUILLET Méd. 1965, p. 167).
P. métaph. La bourgeoisie capitaliste (...) a tout infecté. Elle s'est infectée elle-même et elle a infecté le peuple, de la même infection (PÉGUY, Argent, 1913, p. 1108).
P. anal. Répandre une odeur infecte :
2. Je n'ai pas parlé non plus (...) de la cour aux poules qui infectait la petite classe; de l'arrière-classe où l'on déjeunait...
SAND, Hist. vie, t. 3, 1855, p. 89.
Rare. Infecter qqc. Exhaler l'odeur mauvaise de quelque chose.
♦ [Le suj. est une pers.] J'ai pris l'omnibus de Melun en compagnie de deux maçons fortement allumés et d'un ouvrier champêtre qui infectait l'eau-de-vie et l'ail (FLAUB., Corresp., 1864, p. 156).
♦ [Le suj. est une chose] Le vôtre [le bouillon] n'embaume pas... il infecte le vieux cassis (LABICHE, Prix Martin, 1876, II, 12, p. 73).
Emploi abs. Puer. Un haut-le-cœur lui vient devant un lépreux dont les croûtes soulevées infectent (HUYSMANS, En route, t. 2, 1895, p. 74).
B. — Au fig. Rendre infect, souiller moralement. Infecter l'âme, l'esprit, les mœurs; infecter d'hérésies, de mauvais goût, de violence. Des quartiers sont infectés par l'orgueil, la méchanceté, l'envie, l'avarice. Il n'y a que la mort qui puisse les assainir (RENARD, Journal, 1909, p. 1240) :
3. Sans doute le gouvernement avait-il le devoir de garder la tête froide. Mais passer l'éponge sur tant de crimes et d'abus c'eût été laisser un monstrueux abcès infecter pour toujours le pays.
DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p. 107.
Prononc. et Orth. : [], [-fe-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1416 « souiller, empoisonner (une rivière) » (F. A. ISAMBERT, Recueil gén. des anc. lois fr., t. 8, p. 565); 2. 1520 « transmettre, communiquer l'infection à quelqu'un, à quelque chose » (Le Guidon en françois, ap. SIGURS, p. 440); 3. 1530 « empester par une odeur infecte » (PALSGR., p. 591a); 1845 absol. (BESCH.). Dér. de infect; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 196.

infecter [ɛ̃fɛkte] v. tr.
ÉTYM. 1416; de infect.
1 Vieilli. Imprégner d'émanations dangereuses, malsaines, empoisonnées. Empoisonner, empester, polluer, souiller. || Cadavres en décomposition, vapeurs malsaines qui infectent l'air ( Méphitiser). || Usine à gaz, fabrique de produits chimiques qui infecte l'air, l'atmosphère, le voisinage. (Aujourd'hui on dirait plutôt polluer).
1 Nous voyons la Charente et les bords d'alentour
Déjà rougir de sang, et l'air de Montcontour
S'infecter de corps morts (…)
Ronsard, Pièces posthumes, « Les Parques ».
2 (…) Une vapeur noire et grossière qui obscurcit, infecte et salit les esprits animaux (…)
Molière, M. de Pourceaugnac, I, 8.
3 Le ciel avec horreur voit ce monstre sauvage;
La terre s'en émeut, l'air en est infecté (…)
Racine, Phèdre, V, 6.
4 (…) un sang noir et corrompu, coulant de ma plaie, infectait l'air (…)
Fénelon, Télémaque, XII.
2 (1520). Spécialt (mod.). Transmettre, communiquer l'infection à. Contagionner, contaminer. || Malade contagieux qui infecte ses proches.Infecter une plaie ( Envenimer). || La plaie a été infectée par la gangrène.
5 (…) mais l'incurable plaie,
Par glaive faut toujours couper à hâte, (afin)
Que la part saine elle n'infecte et gâte.
Clément Marot, les Métamorphoses d'Ovide, I.
6 On sait trop bien qu'on ne peut pas avoir confiance en son voisin, qu'il est capable de vous donner la peste à votre insu et de profiter de votre abandon pour vous infecter.
Camus, la Peste, p. 216.
3 (1530). Vx. Empester (un lieu, l'air…) par une odeur infecte. Empoisonner (fig.), empuantir. || « Il nous infecte avec son haleine, de son haleine » (Académie). || Infecter l'air, l'atmosphère.
7 De cette mêlée il est demeuré de part et d'autre neuf à dix mille chats sur la place, qui ont infecté l'air à dix lieues de là par leur puanteur (…)
La Bruyère, les Caractères, XII, 119.
(Le compl. désignant ce qui dégage l'odeur ou l'odeur elle-même).
7.1 Il a composé un ouvrage (…) pour l'anéantissement des vices qui affligent surtout les classes populaires (et ce monsieur infecte l'eau-de-vie et le vin).
Ch. Paul de Kock, la Grande Ville, t. I, p. 86.
Absolt, rare. || « Cet endroit infecte » (Académie). Puer.
4 (1431). Vx ou littér. (Abstrait). Contaminer, corrompre, gâter, souiller. || Ce vice infecte tous les âges (→ Aujourd'hui, cit. 25, Massillon). || L'amour du gain (cit. 6) infecte les esprits (La Bruyère). || Habitudes qui infectent une partie de la jeunesse (→ 1. Bas, cit. 43, La Bruyère). || « Si vous le fréquentez, il vous infectera par ses dangereuses maximes, de ses dangereuses maximes » (Académie).
8 L'air précieux n'a pas seulement infecté Paris, il s'est aussi répandu dans les provinces (…)
Molière, les Précieuses ridicules, 1.
9 Il est (…) honteux pour l'esprit humain, que la littérature soit infectée de ces haines personnelles, de ces cabales, de ces intrigues (…)
Voltaire, Alzire, Disc. préliminaire.
10 Les canons renversèrent d'abord à peu près six mille hommes de chaque cô; ensuite la mousqueterie ôta du meilleur des mondes environ neuf à dix mille coquins qui en infectaient la surface.
Voltaire, Candide, III.
REM. 1. Aujourd'hui, infecter au sens fig. est une métaphore du sens médical.
11 La bourgeoisie capitaliste, par contre, a tout infecté. Elle s'est infectée elle-même et elle a infecté le peuple, de la même infection. Elle a infecté le peuple doublement; et en elle-même restant elle-même; et par les portions transfuges d'elle-même qu'elle a inoculées dans le peuple.
Ch. Péguy, la République…, p. 286.
2. Infecter est parfois confondu avec son paronyme infester. La Fontaine parle de « brigands qui infectent la province » et Buffon d'une « eau… infectée de sangsues ».
——————
s'infecter v. pron.
|| La plaie risque de s'infecter.
——————
infecté, ée p. p. adj.
|| Plaie infectée.Didact. || Personne infectée.N. || Un, une infectée.
12 (…) il est de fait que certains syphilitiques ont surtout des manifestations cutanées, d'autres des manifestations nerveuses. Cette constatation a donné lieu à deux ordres d'interprétations, invoquant soit la nature de l'infection, soit la nature de l'infecté.
Jean Delay, Introd. à la médecine psychosomatique, Notes et observations, p. 45 (1961).
Vx. (Au sens 2). || Air infecté.(Au sens 3). || « Peuple infecté d'idolâtrie » (→ Entraîner, cit. 12, Pascal).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • infecter — INFECTER. v. a. Gaster, corrompre par communication de quelque chose de puant, de contagieux, ou venimeux. Cela infecte l air. cette puanteur, cette charogne infecte tout le voisinage. la peste avoit infecté toute la ville, tous les pays. ceux… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Infecter — In*fect er, n. One who, or that which, infects. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • infecter — (in fè kté) v. a. 1°   Imprégner d émanations puantes, contagieuses, venimeuses. •   Mais, Madame, porter cette robe empestée Que de tant de poisons vous avez infectée...., CORN. Médée, III, 2. •   La terre s en émeut [d un monstre], l air en est …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • infecter — vt. , contaminer : INFÈKTÂ (Albanais 001, Villards Thônes 028) ; kontaminâ (001) ; invrènâ (028), R.2 Venin. E. : Infesté. A1) s infecter (ep. d une plaie) : S INFÈKTÂ vp. (Albanais, Saxel 002) ; s anvrenâ (002), s invrènâ (028), R.2. A2)… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • infecter — I. Infecter, ou infaire tout un lieu d une mauvaise odeur, Complere omnia tetro odore, Inficere. Infecter de mauvaises meurs, Prauis moribus inficere. II. Corps infectez de corruption, Tabo affecta corpora …   Thresor de la langue françoyse

  • INFECTER — v. a. Gâter, corrompre, incommoder par communication de quelque chose de puant, de contagieux, ou de venimeux. Ce marais infecte l air. Cette puanteur, cette charogne infecte tout le voisinage. Il nous infecte avec son haleine, de son haleine. On …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • infecter —    Les brigands infectent les grands chemins; dites, infestent , pillent ou ravagent . Infecter signifie, répandre mauvaise odeur …   Dictionnaire grammatical du mauvais langage

  • INFECTER — v. tr. Gâter, corrompre en communiquant des germes contagieux. Il s’est infecté le doigt par imprudence. La plaie s’est infectée. Fig., Il infecta le pays de cette hérésie, de sa pernicieuse doctrine. Si vous le fréquentez, il vous infectera par… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Infecter — Maladie infectieuse Une maladie infectieuse est une maladie provoquée par la transmission d un micro organisme: virus, bactérie, parasite, champignon, levure. Les virus ne sont pas vivants, mais, comme le prion, qui n est pas à proprement parler… …   Wikipédia en Français

  • infecter — n. one who contaminates; one who spreads disease …   English contemporary dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”